lundi 5 juin 2017

Hier encore, c'était l'été

Couverture Hier encore, c'était l'été
Auteur: Julie de Lestrange
Ed:  Le Livre de Poche
Sortie: mai 2017
Genre: Contemporain
Pages: 384
Synopsis
Alexandre, Marco, Sophie et les autres se connaissent depuis l’enfance.
Ensemble ils sont nés, ensemble ils ont grandi, en toute insouciance et en toute innocence. Mais lorsque la vie les prend au sortir de l’adolescence, la claque est brutale.
En une décennie, ceux que les intellectuels appellent la jeunesse perdue et désillusionnée vont devoir apprendre à se battre pour exister. La vie les perdra par endroits.
À travers les drames, les fous rires et les joies subsiste alors l'amitié. Et l'amour qui les sauvera.

Tendre portrait d’une génération et d’une époque, Hier encore, c'était l'été prend aux tripes pour ne plus vous lâcher. C’est l’histoire de nos guerres quotidiennes, de ses victoires et de ses peines. C’est surtout l’histoire de la vie et d’une bande d’amis dont on voudrait faire partie.

Mon avis
Merci à Julie de Lestrange pour ce SP

Tout d'abord, je voudrais remercier Julie pour sa disponibilité et sa proposition de lire son livre. Un livre plein de tendresse, d'amour et d'amitié. Une bande de copain qui sont amis depuis "toujours", ils ont fait les 400 coups, échangés des secrets, des larmes, des fêtes et des vacances.

C'est Alexandre qui va nous conter toutes ces belles années, de la plus tendre enfance en passant par l'adolescence, les prémices de la vie d'adulte et puis finalement cette vie de "grand" tant espérée.

J'ai beaucoup aimé le principe de voir l'évolution de la vie d'Alexandre au fil des années, on le voit devenir un homme, faire des choix douloureux ou heureux. Sa vie d'adulte va prendre le pas mais l'amitié sera toujours bien présente. Il va comprendre pas mal de choses tout comme ses amis.

Une plume fraîche et agréable, un style très intéressant pour une très jolie histoire. L'amitié pour ma part guide la vie, elle permet également de se forger un caractère, d'apprendre aussi à être responsable. Cette histoire est également celle des valeurs et des promesses. C'est beau et c'est touchant à la fois comme la relation d'Alexandre avec sa grand-mère, on va découvrir un Alexandre un peu plus éloigné lorsqu'il débute sa vie de jeune homme mais peu à peu, il va se rendre compte du temps qui passe, des années qui s'écoulent et que ces années perturbent aussi la santé et le mental de sa grand-mère.

Un très bon livre pour ma part, si vous voulez passer un agréable moment, celui-ci est pour vous!

mardi 30 mai 2017

Une Lettre pour Un Auteur #43: Chroniques


Voici donc notre rendez-vous pour partager nos chroniques!

Pour rappel, la lettre gagnante était le
M
Encore une fois, nous avons là des lectures très différentes les unes des autres!

Vous pouvez nous retrouver sur le groupe FB "Une Lettre pour Un Auteur" 
pour les prochaines sessions!

Les livres lus sont (cliquez sur les couvertures pour lire les chroniques)

Couverture Accabadora Couverture Chroniques lunaires, tome 4 : Winter 
Couverture L'Origine Des Mondes : Partie II Couverture Petite soeur Couverture Et tu vis encore
Couverture Beautiful, tome 2.5 : Beautiful wedding
  • Marlène: "Accabadora" de Michela Murgia
  • Sylvie: "Chroniques lunaires, T4" de Marissa Meyer
  • Lily: "Humaine, T1" de Rebecca Maizel
  • Merry: "L'origine des Mondes, T2" de France Missud (publication dans la journée)
  • Chantal: "Petite soeur" de Patricia MacDonald
  • Cookies: "Et tu vis encore" de Corinne Martel
  • Belinda: "Beautifl, T2,5" de Jamie McGuire (publication dans la journée)
Merci à toutes pour votre fidélité et votre participation!

lundi 29 mai 2017

Et tu vis encore

Couverture Et tu vis encore
Auteur: Corinne Martel
Ed:  IS Edition
Sortie: 2016
Genre: Thriller
Pages: 167
Synopsis
Alice, une jeune star de la chanson, a de mystérieux secrets qu’elle nomme le « Plan A ». Marc, un écrivain de polars, appelle les siens le « Plan B ». En panne d’inspiration, il passe son temps à visiter des sites monstrueux qui troublent son équilibre mental. Quant à Pierre, il réussit à obtenir la direction d’une nouvelle prison composée de trente-huit détenus très spéciaux : des tueurs en série enfermés à vie. Sur son bureau, une chemise grise, nommée le « plan C ».
L’atmosphère est bien trop angoissante pour ce si petit village du Vercors… L'heure des choix ne serait-elle pas prématurée ? Ils le savent bien, la mise en place de leurs plans va bouleverser le cours de leurs vies et les conséquences seront irréparables. Et vous, à leur place, qu’auriez-vous fait..? Meurtres, secrets de famille, suspense… L’énigmatique thriller de Corinne Martel est un bijou de ruses et double sens qui ne laissera aucun lecteur indemne.

Mon avis
Merci à Harald et IS Edition pour ce SP

Quel livre étrange! Oui, je pense que c'est ma réflexion après avoir terminé ma lecture. Je vais oser l'avouer car avec Harald, je sais que je peux être honnête mais je n'ai pas du tout accroché à cette histoire. Et pourtant tout était là pour me plaire, une superbe couverture, un résumé très prometteur et pourtant ... Mon seul intérêt dans l'histoire écrite par l'auteur s'est retrouvé enfermé dans ce étrange prison, parmi les êtres les plus vils. J'ai eu énormément de mal a garder un intérêt pour Alice ou son père ou toute sa famille d'ailleurs. De plus, je ne trouve aucunement une notion de thriller dans cette histoire, tout au plus un genre contemporain et une pointe de mystique.

Comme dit un peu plus haut, je n'ai trouvé aucun attachement avec l'un ou l'autre personnage. Tout au plus Vincent pourrait être intéressant mais son personnage n'est pas assez profond dans sa noirceur, on sent bien la "bête" qui est prête à prendre tout son être en otage mais l'auteur n'a semble-t-il pas trouvé intéressant de mettre Vincent plus en avant.

Beaucoup d'attentes donc et une grosse déception pour ma part. Je pense que si la ligne de conduite de l'histoire aurait été plus axée vraiment dans le thriller l'histoire aurait pu être totalement différente et plus addictive. Car le but final de cette famille est vraiment pas mal trouvé mais pas assez mis en avant plan, De plus, on doit attendre un long moment avant de découvrir qu'au final tous les personnages sont de la même famille, c'est un peu un méli-mélo.

Je suis vraiment navrée de vous livrer une chronique sur une déception. L'avez-vous lu? Si oui, qu'en avez-vous pensé?

jeudi 25 mai 2017

L'homme qui haïssait le bien

Couverture L'homme qui haïssait le bien
Auteur: Sébastien Bohler
Ed:  Robert Laffont
Sortie: avril 2017
Genre: Thriller
Pages: 416
Synopsis
Le crime était une maladie. On a découvert le traitement.

Le crime était une maladie. On a découvert le traitement.
Qu'y a-t-il dans la tête de Franck Corsa, le psychopathe le plus dangereux de France ?
Pour la première fois, grâce aux progrès fulgurants de l'imagerie cérébrale, quelques scientifiques peuvent le savoir. Ils proposent alors un marché au prisonnier : effacer les causes du mal dans son cerveau par une opération chirurgicale jamais tentée à ce jour.
Lorsque Corsa se réveille, il n'est plus le même homme. Bonté, compassion, douleur : toute une gamme de sentiments humains lui est brusquement révélée.
Seul problème : être un homme bon ne faisait pas partie de ses plans.

Mon avis
Merci à Robert Laffont et NetGalley pour ce SP


Première frustration, il s'agit d'une suite - celle de Neuroland. J'ai lu qu'il pouvait être lu de façon indépendante mais j'ai des TOC de ce côté-là et je n'aime pas lire une suite sans avoir lu le premier tome! Du coup, je reste avec de nombreuses questions.

Néanmoins l'histoire est assez intéressante. Si vous aimez le côté "recherches scientifiques", le côté "compréhension du cerveau" et le côté "thriller". Un mix des trois assez bien ficelé. Franck Corsa, le plus dangereux psychopathe de France est derrière les barreaux mais pour faire avancer la science on va lui proposer un deal: servir de cobaye. 

On lui propose de guérir le "mal" qui fait de lui cet être machiavélique et pervers. Seulement les choses ne vont pas se dérouler comme on le souhaite. Car Franck se retrouve dans la tête d'un homme qu'il ne veut pas être, un homme qu'il maudit, celui d'un homme bon et compatissant!

Vincent est le scientifique qui va s'occuper du cas de Corsa mais il est aussi le compagnon de la victime de Corsa! Celle-ci a d'ailleurs donné son aval pour cette intervention afin de comprendre le pourquoi du Mal. Vincent espère ainsi décroché le prix Nobel.

Mais tout se corse lorsque Corsa devenu un homme "bon" décide d'aider la justice et de faire tomber des têtes. C'est dès lors, la partie la plus prenante du livre, celle de la fuite, des révélations.

Une bonne histoire même si je reste un peu sur mes questions. Mais j'ai adoré le côté scientifique avec l'avancée technologique ainsi que la prise de positions par rapport aux criminels les plus dangereux.

jeudi 18 mai 2017

Jusqu'au bout

Couverture Jusqu'au bout
Auteur: Alexandra Oliva
Ed:  Kero
Sortie: mars 2017
Genre: Thriller
Pages: 407
Synopsis
Ils sont douze à participer à un challenge de survie en pleine nature sauvage, dans un coin reculé de la côte est des États-Unis. Tous ont été prévenus : ils seront mis à l’épreuve jusqu’aux limites du supportable. La faim, la solitude, l’épuisement physique et psychologique… Mais au fur et à mesure que Zoo, l’une des candidates, avance dans son périple, le doute s’insinue dans son esprit. Ces villages déserts, ces pièges de plus en plus vicieux, ces accessoires d’un réalisme déroutant : s’agit-il vraiment d’une mise en scène parfaite ? Que se passe-t-il loin du regard des caméras ? Découvrir la vérité ne sera que le début du défi qui attend Zoo…

Mon avis
Merci aux Editions Kero et NetGalley

J'attendais tellement de cette histoire après avoir lu le résumé si alléchant. Une épidémie qui décime le monde, un jeu de télé-réalité avec des candidats qui se retrouvent isolés du reste de ce monde.

Tout était là pour me plaire et pourtant je me suis ennuyée pendant cette lecture. Je croyais réellement pouvoir "survivre" avec les candidats du jeu mais on se focalise presque essentiellement sur Zoo une des participantes.

L'histoire reste dans le "flou" concernant des choses essentielles pour la compréhension de l'histoire. C'est un peu comme si on arrivait en plein milieu d'une des saisons de Koh-lanta, on ne connait personne, on ne sait pas trop ce qu'il s'est passé avant. Du coup, l'intérêt porté au contexte retombe assez rapidement. Pas mal de cliché et très peu de crédibilité.

Un petit loupé pour moi malheureusement. Je suis vraiment navrée de partager un avis aussi bref.