Mes dernières chroniques (cliquez sur la couverture)

Couverture Le candidatCouverture La proie du papillonCouverture Orange, tome 2Couverture Hématome

mercredi 24 août 2016

UBAC

Couverture UBAC
Auteur: Elisa Vix
Ed.: du Rouergue
Sortie: 2016
Genre: Thriller
Pages: 192
Synopsis
Cette saison-là, les loups sont revenus dans la vallée. Et Nadia est arrivée. Nadia dont Estelle n’avait jamais entendu parler. La sœur jumelle de son mari pourtant. Après quatre années passées à New York, elle s’est installée dans le chalet de l’ubac, chez les jeunes époux. Là où ils ont fait leur nid voici quelques mois à peine, juste après leur mariage. Mais avec la présence de Nadia, quelque chose a changé. Estelle a commencé à avoir peur. Peur pour son bébé. Sa petite Lilas si fragile. Si essentielle.Avec un art consommé du suspense, Elisa Vix signe un texte glaçant dans le décor impérieux des Alpes hivernales. Le temps d’une saison de neige, tout peut basculer, dans plus d’une vie..

Mon avis

Ubac est une histoire tout à fait particulière, tout d'abord par son titre "Ubac": le versant de la montagne où la luminosité ne reste que quelques heures par jour. C'est là, que Estelle fait la rencontre de Jeremy. C'est l'amour fou, la passion, ils se marient et sont les heureux parents de Lilas. Néanmoins, Estelle ne sait pas grand chose sur Jérémy, elle ne connaît pas sa famille, ses parents. Mais elle est heureuse comme cela et c'est tout ce qui compte.

Un jour pourtant débarque Nadia, la jumelle de Jérémy! Cette nouvelle fait l'effet d'une bombe et malgré son installation chez Estelle et son mari, celui-ci n'en dit pas plus à son épouse. Peu à peu, Estelle sera mise à l'écart, des événements pas très rassurants vont arriver et Estelle tombe dans la peur et la paranoïa. 

La première partie du livre est passionnante, une petite montée d'angoisse, la peur au ventre pour Estelle mais surtout pour Lilas, on découvre une Nadia quelque peu machiavélique! Pourquoi? Que veut-elle? Et Jérémy?

Et ensuite, la deuxième partie de cette histoire va se mettre en place et tout va alors trop vite dans les faits, nous sommes précipités dans un bombardement de révélations et je trouve que cela gâche un peu la lecture. Du coup pour moi, la fin est un peu bâclée. Le livre est court: 192 pages, je pense que quelques dizaines de pages auraient permis d'avoir une deuxième partie plus développée et moins chargée. Mais néanmoins, Ubac reste un excellent roman! Une très bonne découverte.


mardi 23 août 2016

Fais un voeu

Couverture Fais un voeu
Auteur: Enel Tismaé
Ed.: Auto-édité
Sortie: 2016
Genre: Romance
Pages: 94
Synopsis
Noreen Andrews est une femme ordinaire. À trente-trois ans, elle vit seule – sans chat, Dieu merci ! –, et passe ses soirées devant des séries TV, tout en rêvant de l’homme parfait, alias Connor O’Donnell, son meilleur ami. Et lui, bien sûr, ne se rend compte de rien. Un cliché des plus banals, n’est-ce pas ? Ce qui l’est moins, c’est quand une bohémienne lui propose de faire un vœu et de voir son futur. Noreen cède à la tentation et se retrouve projetée dans un avenir où elle et Connor ne sont plus amis. Pire, il va se marier et elle doit assister à la cérémonie ! À elle désormais de tout mettre en œuvre pour que ce futur ne se produise jamais.

Mon avis

J'aime beaucoup la plume d'Enel, je sais à chaque fois que je vais passer un bon moment. Que ce soit dans l'univers de la mythologie, dans le monde des contes, celui des enfants et ici dans de la romance! Vous le savez certainement, la romance n'est pas trop ma tasse de thé. J'aime les histoires d'amour torturées (mon côté sadique), celles où je pleure, celles qui se terminent mal. Donc, "Fais un voeu" est un peu un test! Oui, Enel, mon côté "vilaine" ressort, tu vois! Je te remercie avant tout pour me permettre d'avoir lu ton nouveau bébé en avant-première!

Noreen est une jeune femme comme vous et moi, une jeune femme comme on en croise tous les jours. Elle est sympathique, intelligente et est appréciée par ses amis. Elle n'a qu'un défaut: elle n'ose avouer à son meilleur ami qu'elle l'aime. Connor, son ami, papillonne de fleur en fleur jusqu'au jour où il va se marier! Attention, là je tique ... Je me dis dis "ouille, me voilà embarquée dans une histoire d'amour et de "non-dit" et je soupire"! Mais - merci Enel - voilà qu'un événement va se dérouler et Noreen va se retrouver dans son "futur", son seul moyen de revenir dans le présent sera ... vous ne croyez tout de même pas que je vais vous le dire!

Une histoire courte mais très sympathique qui démontre que la vie est courte, qu'il faut pouvoir s'ouvrir aux autres, s'ouvrir à l'être aimé quitte à se prendre une claque. Que chacun de nos actes a des conséquences, pas toujours les plus sages et les plus douces. Que l'on ne perd rien à dévoiler ses sentiments, qu'il faut tenter sa chance.

Romance et fantastique seront les deux lignes de cette petite histoire très sympathique. Même si la romance n'est pas mon thème de prédilection, j'ai passé un bon moment de lecture. Merci Enel pour ta confiance et cette nouvelle découverte. Surtout continue à écrire!

lundi 22 août 2016

Une Lettre pour Un Auteur #34: Chroniques


Voici donc notre rendez-vous pour partager nos chroniques!

Pour rappel, la lettre gagnante était le
D
Encore une fois, nous avons là des lectures très différentes les unes des autres!

Vous pouvez nous retrouver sur le groupe FB "Une Lettre pour Un Auteur" 
pour les prochaines sessions!

Les livres lus sont (cliquez sur les couvertures pour lire les chroniques)

  Couverture L'Epouvanteur, tome 02 : La Malédiction de l'épouvanteur
Couverture La Pudeur Des Sentiments Couverture Joseph Balsamo Couverture Crossfire, tome 1 : Dévoile-Moi
Couverture Beautiful Dark, tome 1 Couverture Croissants de Lune, tome 1 : La Marque 
  • Riz-Deux-zz: "Les enfants du néant" de Olivier Descosse
  • Martine: "L'apprenti épouvanteur, T1 & T2" de Joseph Delaney
  • Mylène: "La pudeur des sentiments" de Dalila Heuse (chronique le 23)
  • Ghaan Ima: "Joseph Balsamo" de Alexandre Dumas
  • Belinda: "Crossfire, T1" Sylvia Day
  • Lily: "Beautiful Dark, T1" de Jocelyn Davies
  • Merry: "Croissants de Lune, T1" de Karolyn Daniel
  • Moi: "Nos désirs et nos peurs" de Wulf Dorn
Merci à toutes pour votre fidélité et votre participation!

Nos désirs et nos peurs

Couverture Nos désirs et nos peurs
Auteur: Wulf Dorn
Ed.: Le Cherche Midi
Sortie: 2014
Genre: Thriller 
Pages: 469
Synopsis
1985. Falenberg. Jan Forstner est âgé de douze ans lorsqu’il est témoin de la noyade d’une jeune fille qui s’est échappée de la clinique psychiatrique voisine. Le lendemain de la tragédie, le père de Jan meurt accidentellement et son frère Sven disparaît sans laisser de traces. Traumatisé, Jan est envoyé dans un pensionnat. 2010. Devenu psychiatre comme son père, divorcé, Jan se voit proposer un poste à la clinique psychiatrique de Fahlenberg. Hanté par les événements de son enfance, il décide cependant de saisir cette chance et revient s’installer dans sa ville natale pour prendre un nouveau départ. Là, il est contraint par d’étranges événements à revenir sur les drames de son passé. Alors qu’une main mystérieuse semble brouiller toutes les pistes qu’il suit, Forstner entre bientôt dans un terrible labyrinthe psychologique et meurtrier, au sein duquel se terre un terrible secret.
Mon avis

"Nos désirs et nos peurs" est une histoire mêlant suspense et psychiatrie. Une histoire très bien écrite où l'on réalise que les personnes psychologiquement malades ne sont pas forcément celles qui sont enfermées dans un hôpital psychiatrique. Mais que celles qui rôdent et gravitent autour de ces patients ne sont pas forcément les plus seines et les moins dangereuses.

Tout débute en 1985, Jan un jeune garçon de 12 ans - dont le père est une éminent psychiatre - assiste à la noyade d'une petite voisine qui vient de s'enfuir de l'hôpital psychiatrique où travaille son père. Cet événement va perturber Jan, mais son calvaire ne s'arrête pas là puisque le lendemain, son petit frère Sven sera kidnappé et son père trouvera la mort en partant à sa recherche! Il ne lui en faudra pas plus pour se sentir coupable de la mort d'Alexandra, de la disparition de Sven et de la mort de son père! Surtout que sa mère, folle de chagrin lui fera porter le poids de cette culpabilité.

Nous sommes à présent en 2010, vingt-cinq ans se sont écoulés, Jan est devenu psychiatre à son tour. Certainement pour pouvoir décoder la complexité du cerveau humain et tenter de trouver une raison à sa culpabilité. Il revient dans sa ville natale où il va trouver un boulot dans ce fameux hôpital psychiatrique où travaillait son père. A partir de là, les morts tombent comme des mouches, tous ont eu un contact avec Jan. Que se passe-t-il? En parallèle, une condition avait été émise pour l'engagement de Jan: il devait se soumettre à une thérapie, afin d'exorciser ces démons. Mais, cette thérapie va le mener tout droit en enfer, comme ces décès tous aussi inattendus qui gravitent autour de lui.

Trouvera-t-il une explication à tout ça? Arrivera-t-il à fermer la porte à sa culpabilité? Connaîtra-t-il enfin la vérité sur la disparition de Sven et la mort de son père? Pour le savoir, il vous faudra lire cet excellent roman!



samedi 20 août 2016

Roy Grace, Tome 9: Que sonne l'heure

Couverture Que sonne l'heure
Auteur: Peter James
Ed.: Fleuve 
Sortie: 2015
Genre: Thriller 
Pages: 474
Synopsis
Brooklyn, 1922. En pleine nuit, un petit garçon terrorisé entend quatre hommes pénétrer chez lui, tuer froidement sa mère, et emmener son père. Désormais orphelin, il est confié avec sa sœur à une tante, qui les embarque pour l’Irlande. Mais avant le départ, un inconnu leur remet un mystérieux morceau de journal, griffonné de noms et de chiffres incompréhensibles, ainsi qu’une antique montre brisée qui appartenait à leur père disparu. Des décennies plus tard, à Brighton, une vieille dame est retrouvée grièvement blessée à son domicile. Son coffre-fort a été vidé. Accouru sur place, le frère de la victime constate le vol d’œuvres d’arts et autres antiquités de grande valeur. Mais c’est surtout la disparition d’une montre qui semble le perturber... Chargé de l’enquête, le commissaire Roy Grace réalise vite qu’il n’est pas le seul à s’intéresser de très près à cette affaire...

Mon avis

Oui oui, je continue dans ma lancée et je lis donc le T9 après le T10 sans avoir encore lu les 8 premiers tomes! Du coup, j'avoue que cette fois-ci, je ressors un peu moins emballée par l'histoire. Je pense que le fait que je sache ce qu'il va se passer pour Roy par la suite et que je ne sache toujours pas ce qu'il s'est déroulé auparavant m'embrouille un peu. Et le fait que l'histoire se déroule dans le monde des antiquaires me refroidie un peu également.

Ce qui est tout de même captivant c'est que l'histoire remonte dans les années 20, une histoire mêlant pègre et héritage. Un héritage lourd à porter pour un jeune garçon et sa soeur. On va faire quelques allers retours pour pouvoir mettre en place l'histoire qui tourne autour de cette montre léguée qui vaudrait un prix exorbitant mais sans trop d'explication sur son origine.

Certes l'histoire est bien tournée, on retrouve le talent de Peter James, mais j'ai vraiment moins adhéré à celle-ci, je pense sincèrement que ne pas avoir lu la saga dans le bon ordre fait que je me retrouve face à ce sentiment. Car on va également faire la connaissance d'un malfrat qui vient de sortir de prison et qui cherche à tout prix à se venger de Grace. Hors, cette histoire provient d'un tome précédent!

On va donc se retrouver au milieu d'une double enquête: celle de Grace - le flic et celle de Gavin le frère (très âgé puisqu'il est le petit garçon des années 20) qui va enquêter d'une façon peu orthodoxe. Le fils de Gavin entrera en scène et il me mettra un peu mal à l'aise. Le contraste entre père et fils est assez impressionnant. On sent néanmoins une grande culture et une grande connaissance dans le personnage de Gavin. Je suis juste un peu triste de ne pas avoir eu le temps de "connaître" Aileen, la soeur de Gavin qui est sauvagement agressée au tout début de l'histoire. Grace est tout fraîchement papa, on le savait bien sûr dans le T10. Il a un peu de mal à jongler dans ce rôle d'autant plus que son métier ne lui laisse pas une minute pour souffler.

Je pense pour ma part, reprendre l'histoire de Grace au tout début avec le premier tome afin de pouvoir mieux apprécier ce personnage que j'aime déjà beaucoup! Il me tarde de découvrir également ce qu'il s'est déroulé avec son ex-femme!

Un livre écrit d'une main de maître, celle de Peter James qui sait nous captiver à chaque fois!

Ma chronique du T10
Couverture Pour l'éternité